ccc od ccc od

prochainement fabien mérelle

abri, pierre, bois, encre, papier

Pour sa première exposition institutionnelle, l’artiste s’empare de l’ensemble des galeries du second niveau avec une sélection d’œuvres mettant en scène la figure humaine dans un cadre naturel, voire sauvage.

Les dessins de Fabien Mérelle, très précis et détaillés, décrivent l’imaginaire personnel de l’artiste dans un contexte fantastique. Ses compositions sont patiemment et presque exclusivement construites à l’encre noire. Fabien Mérelle s’y représente souvent lui même, toujours vêtu de son pyjama rayé. Il utilise ce personnage comme un miroir de la réalité, reflétant sa parentalité. L’artiste explore les différentes facettes de cette thématique avec des propositions plastiques qui évoquent parfois l’harmonie entre la nature et l’humain. Cette relation de l’espèce à son environnement naturel est parfois envisagée sous l’angle de la liberté, mais l’artiste étudie également des scénarios contradictoires en questionnant l’idée du refuge, faisant ainsi appel aux mécanismes instinctifs de repli et de protection.

Ses œuvres s’inscrivent en outre particulièrement dans le lieu de création et de vie que l’artiste s’est choisi, puisque leurs décors récurrents sont des évocations directes de la Loire.


 En écho au salon Drawing Now (27-31 mars), le ccc od présente à Tours l’une des facettes du dessin contemporain, celle de la narration de l’intime, particulièrement bien représentée par le travail de Fabien Mérelle.

 

 

Fabien Mérelle est né en 1981. Il vit et travaille à Tours et est représenté par : Praz-Delavallade (Paris / Los Angeles), Wilde (Genève), Édouard Malingue (Hong Kong), Keteleer (Anvers), Hadrien de Montferrand (Londres), Michel Soskine (Madrid).