ccc od ccc od

rencontre

avec wassyla tamzali et massinissa selmani
à 18h30

Rencontre dans le cadre du cycle « Échappés »

Du choix du sujet à la proposition finale, une œuvre d’art est une succession de décisions, à la fois formelles et intellectuelles. Rendu visible, ce cheminement éclaire sur les œuvres et révèle son potentiel en tant qu'exercice de pensée et de création d’une forme, porteuse d’informations, de savoirs et connaissances. Cet ordre à définir qui dépasse l’oeuvre elle-même.

Échappées est un cycle de conférences proposé par l’artiste Massinissa Selmani qui tentera d'explorer cette notion de cheminement. Il s’agira d’échanges avec des artistes et penseurs qui traiteront des phases de conception qui mènent aux œuvres, en les invitant à partager ou à commenter notes, essais préparatoires... et autres étapes peu visibles afin de révéler le récit d’une expérience. L’art se révèle tel un vecteur essentiel et nécessaire pour penser le monde qui nous entoure. En mettant en lumière le travail des artistes comme des historiens ou anthropologues d’un autre genre, Massinissa Selmani propose d'emprunter des chemins de traverses pour énoncer ce que la science ou le politique ne peuvent révéler.

Pour cette première conférence du cycle, Massinissa Selmani invite Wassyla Tamzali pour un échange au coeur de l’exposition d’Ad Minoliti.

Wassyla Tamzali est écrivaine, avocate et intellectuelle féministe algérienne. Elle s’engage au Front des forces socialistes à l’ouverture démocratique en Algérie (1989-2003). Ancienne directrice des droits des femmes à l’Unesco à Paris, elle fonde en 2015 et dirige les Ateliers sauvages, un centre de résidence et de création en art contemporain à Alger. Elle vient de publier le livre "La tristesse est un mur entre deux jardins" aux éditions Odile Jacob.

Gratuit, sans réservation