ccc od ccc od

l’agence d’artistes

Un centre d’art doit se réinventer en permanence pour répondre aux nouvelles procédures de création. Ainsi, au-delà des expositions, le CCC OD accompagne également les artistes dans différents types de projets et les diffuse sur le plan local, national ou international : production d’oeuvres, éditions, expositions hors les murs, réalisation de films, conférences, projets urbains…
Cette initiative innovante est menée depuis 1997 sous le label de l’Agence d’artistes, une des premières aventures de ce type en France.
Autant de possibilités d’apporter toute la diversité de l’art au plus près du public, où qu’il soit. Des commandes publiques interrogent plus particulièrement la ville et y apportent l’art dans les endroits les plus surprenants.


• boris achour
• saadane afif
• ryuta amae
• ghada amer
• pierre ardouvin
• kader attia
• véronique boudier
• lilian bourgeat
• alain bublex
• stéphane calais
• fabien verschaere

• didier courbot
• delphine coindet
• jordi colomer
• alec de busschere
• guillaume janot
• pierre joseph
• kcho
• agathe lievens
• patrick martinez
• philippe mayaux
• mathieu mercier

• françois morellet
• nicolas moulin
• valérie mréjen
• stefan nikolaev
• roman opalka
• orlan
• miguel palma
• régis pinaud
• michael pinsky
• cécile pitois
• prota(tt)rioreau

• philippe ramette
• klaus rinke
• sam samore
• anne-marie schneider
• franck scurti
• allan sekula
• bruno serralongue
• kristina solomoukha
• agnès thurnauer
• renaud auguste-dormeuil

productions de l’agence d’artiste dans la collection du ccc od

 

pierre ardouvin

 

“La maison vide”, 2011
Installation sonore.
56 cloisons en « eurolight » prépeintes,
Dimensions : 2600 mm (H) x 2600 mm (L) x 600 mm (épaisseur)
Son : 2 CD audio

Produite par l’Agence d’artistes à l’occasion de l’exposition « La Maison Vide » au CCC (2011), cette installation nous plonge au cœur d’un immense labyrinthe sonore.

lilian bourgeat

 

“Le dîner de Gulliver”
Résine polyester, porcelaine, verre et inox
Dimensions variables

Lilian Bourgeat aime à mettre en scène des objets surdimensionnés et hyperréalistes issus de notre quotidien. Leur étonnant changement d’échelle les dépossède de leur caractère utilitaire et les plonge dans un univers extraordinaire. En résidence au Grand Hôtel de Tours en 2007, Lilian Bourgeat conçoit « Le dîner de Gulliver ». À travers cette œuvre, l’artiste sollicite l’intervention du public et le confronte à des expériences singulières et déstabilisantes, le replongeant ainsi au temps de ses premières années de vie.

sam samore

 

“The Magic bed”, 1999
Production de l’agence d’artiste du CCC, Tours
Installation, lit, coussins, vidéos

The Magic Bed est un immense lit sur lequel les visiteurs peuvent s’installer pour regarder les vidéos que diffusent plusieurs moniteurs installés au plafond. Autour de cette plateforme, un acteur se livre à la lecture publique d’un scénario conçu et écrit par Sam Samore, à mi-chemin entre le conte et le script cinématographique. L’intimité provoquée par l’obscurité, les coussins, les murs peints et la proximité avec les autres spectateurs invite à une expérience sensorielle et imaginaire.